logoLe Comité de quartier Vallée du Linkebeek est une association de fait, membre de l’Association de comités de quartier ucclois (ACQU).

Depuis une trentaine d’années déjà, ce comité de quartier fait entendre sa voix pour préserver le caractère typique d’un quartier situé aux confins de la limite régionale bruxelloise, là où Uccle côtoie Linkebeek, Beersel et Drogenbos.

Délimité d’un côté par le cimetière de Saint-Gilles (crématorium d’Uccle) et la ligne de chemins de fer Bruxelles-Nivelles, et de l’autre par le ruisseau Linkebeek qui marque la frontière avec la commune du même nom, le quartier s’étend tout en longueur et en dénivelé sur le versant Nord de ce ruisseau.

Ce site a pour but de présenter l’actualité du quartier et des projets menés par le Comité mais également de revenir sur son histoire. Bonne visite,

Pour le Comité
Henri VERLAET, François CANART et Alain THIRION

Travaux Grand’Route/Grotebaan et rue de la Brasserie/Brouwerijstraat

Ce 8 août 2013, nous avons rencontré pendant 1h30 Mr Biermann, Echevin de la Mobilité à Uccle. Il était entouré de représentants de la police et du Service des Travaux.

Nous avons déposé la pétition signée par la quasi-totalité des habitants de la rue de Linkebeek visant à la mise en impasse de la rue.

Nous avons défendu que pendant la durée des travaux dans les rues autour de nos quartiers, la rue de Linkebeek soit mise en impasse sous le pont de chemin de fer, pour des motifs de sécurité de ses usagers les plus faibles, piétons et cyclistes, et pour des motifs d’inadaptation de cette rue à recevoir un trafic dense de transit automobile et de camions.

L’Echevin a pris les décisions suivantes :

  1. La rue de Linkebeek est maintenue en sens unique. Le Comité de quartier peut proposer une inversion du sens unique actuel (montant au lieu de descendant). Nous avons suggéré de maintenir le sens actuel descendant car il provoquera moins de circulation dans la rue.
  2. A la rentrée de septembre, une présence policière supplémentaire sera assurée aux heures de pointe au carrefour Alsemberg/Grotebaan/rue de Linkebeek pour empêcher les infractions des automobilistes qui voudraient remonter la rue.
  3. Un radar de comptage des voitures sera installé rue de Linkebeek pour évaluer l’évolution du trafic dans la rue.
  4. Sur base de ces comptages, une évaluation sera réalisée avec le Comité de quartier pour, si c’est vraiment indispensable, modifier le plan de circulation (l’hypothèse de mettre la rue en impasse fait l’objet d’une opposition nette et catégorique de la police, soutenue par l’Echevin).
  5. Le Service des Travaux de la commune est invité à préparer la transformation de la rue en « zone résidentielle » (limitation à 20 km/h et priorité aux piétons sur les autos) dans un délai de deux ans environ. Ces travaux seront mis au budget 2014/2015 (exemple de rue résidentielle proche : rue Zandbeek). Nous avons adhéré à cette décision et proposé notre collaboration pour son étude. Nous avons suggéré que notre rue s’intègre à une future « promenade des moulins d’Uccle » : du Neckersgat au Moulin Rose en passant par la rue de Linkebeek et le Moensberg.

Pour le Comité de quartier
Henri Verlaet et Alain Thirion

Courrier à la commune (23/05/12)

A l’attention du Bourgmestre et des Echevins de la Commune d’Uccle

Mesdames, Messieurs,

Une nouvelle fois, notre quartier a subi une inondation. Sous-estimée par certains, nous souhaitons attirer votre attention sur un quartier ucclois situé à proximité des communes de Linkebeek, Drogenbos et Beersel, mais pourtant bien ucclois : le Fond de Calevoet.

Situé dans le bassin du Verrewinkelbeek, appelé Linkebeek dès la traversée de cette commune, il retrouve un parcours ucclois au bas du Vieux Chemin. Il collecte les eaux de surface d’un espace très étendu couvrant les communes de Beersel, de Linkebeek et d’Uccle sur plusieurs kilomètres carrés.

A ciel ouvert, en parallèle au Moensberg et à la rue de Linkebeek, il disparaît dans un collecteur distinct dès son détournement vers Drogenbos. Son ancien lit traversait dans les années 60 l’avenue de Beersel, la chaussée de Drogenbos pour se jeter dans le Geleytsbeek.

Aujourd’hui, il sort régulièrement de son lit, quand un orage plus violent s’abat sur nos communes. Ce fut le cas le 20 mai 2012. Depuis ces dernières années, un tel événement se répète régulièrement, chaque fois avec des conséquences plus graves.

Evidemment, sur Uccle, il n’y a que quelques maisons de touchées. A priori, un incident local… Pas besoin de s’y intéresser outre mesure. Mais si l’on prend en compte les conséquences sur les communes limitrophes de Linkebeek et de Drogenbos (surtout), il devient indispensable de s’interroger. Notamment sur nos responsabilités, qu’elles soient communales ou régionales.

Et pourtant… il est possible d’éviter de telles catastrophes…

1. En bas de la rue de Linkebeek (uccloise), le chantier de transformations du café des Trois Pigeons (situé sur Drogenbos et Linkebeek) est à l’origine partielle du bouchon qui a provoqué l’inondation. Ce bouchon s’est formé contre une grille métallique qui doit protéger de toute intrusion d’objets volumineux le pertuis sous la Grand’Route de Drogenbos, conduisant (en principe) les eaux du Linkebeek vers la Senne. Le jardin du café était envahi de planches, sacs, déchets,… qui ont été emportés par la crue du ruisseau à cet endroit. Les travaux de transformations ont reçu le permis de la commune de Linkebeek, mais pas celui de Drogenbos. Le propriétaire n’est pas apparu de toute la soirée du 20 mai.

2. Le bouchon a aussi été provoqué par des morceaux de troncs d’arbres, ainsi que par du bois fraîchement débité destiné au chauffage. La commune d’Uccle a octroyé très récemment un permis d’abattage d’arbres au n° 11 rue de Linkebeek. Selon toute vraisemblance et à défaut d’autre explication plausible, vu la taille des tronçons d’arbres, le lien paraît assez évident. Le niveau d’eau a emporté sur son passage les morceaux d’arbres non encore évacués ou traités par l’entreprise de jardin responsable du chantier.

3. Sur Uccle, rue de Linkebeek, six maisons ont été touchées, en particulier la maison n° 1, en travaux. Pour la 1ère fois, la première maison du côté pair a été touchée : quelques centimètres d’eau au rez-de-chaussée. Dans le moulin (classé) du Nieuwbauwmolen, le niveau n’est jamais monté si haut, de mémoire d’habitant (1930 !).

4. Un tel niveau a entraîné des dégâts considérables sur les maisons face au Delhaize de Beersel. A côté de Dexia, les habitants ont dû être relogés par la commune de Drogenbos. C’est un lac immense qui s’est formé à cet endroit.

5. Il a fallu attendre plus de 2 heures pour qu’un pouvoir public intervienne concrètement pour retirer petit à petit le bouchon et faire baisser significativement le niveau d’eau. En l’occurrence, il s’agit du bourgmestre de Drogenbos qui a ordonné à ses agents communaux d’intervenir avec un camion muni d’un grappin. Un ouvrier de Drogenbos a travaillé plus de deux heures avec l’aide et les indications des habitants de la rue de Linkebeek pour remplir son camion. Nous l’en remercions, tant il était calme, consciencieux et précis.

6. Ensuite, la protection civile est passé via des jardins contigus pour, soit rejeter dans le ruisseau, soit remettre sur le jardin du café des Trois Pigeons, les planches et autres matériaux qui risqueraient d’être emportés la nuit en cas de nouvel orage. Il était alors 22h30. Ce qui était repoussé dans le ruisseau était repris par le grappin du camion de Drogenbos. Le camion était rempli. Il y a lieu de s’inquiéter de la présence de divers débris toujours présents dans ce jardin, en cas de nouvel orage. Qui s’occupe de leur enlèvement ?

Mais au delà, nous nous interrogeons et vous interpellons, soit pour des responsabilités communales, soit en vue de relayer au niveau régional, nos questions et inquiétudes :

7. Outre le caractère exceptionnel de l’orage du 20 mai 2012 (mais qui n’a plus rien d’exceptionnel, vu la répétition des événements), il nous paraît prioritaire d’inviter les riverains du ruisseau à ne pas stocker d’objets le long du ruisseau à une distance respectable. Nous avions déjà demandé l’année passée qu’une telle initiative soit prise. Rien n’a été entrepris. L’établissement de règlements communaux (si possible identiques à Uccle et Linkebeek !) en la matière serait le bienvenu.

releves

8. La commune de Drogenbos (que nous avons remerciée vivement) était présente sur place : le bourgmestre, 2 échevins, des agents communaux que nous avons tous rencontrés et qui se sont montrés à l’écoute et sont intervenus concrètement, sans se préoccuper des limites strictement réglementaires ou territoriales de compétences. La police de Rhode était en nombre. D’Uccle, point de nouvelle avant bien tard dans la soirée quand Monsieur Emmanuel de Bock, conseiller communal, est arrivé sur place et a joint téléphoniquement Monsieur Cools pour l’avertir de la situation. Deux policiers de la Zone d’Uccle-Watermael-Auderghem étaient là mais ils n’ont appelé personne, malgré nos demandes répétées. Vers 21h15, ils ont disparu. Est-il normal de constater une telle absence sur le terrain des responsables communaux ?

9. Pourquoi à Uccle, n’y-a-t-il aucune permanence d’intervention activable en cas de grave nécessité ? Existe-t-il des plans d’intervention en cas de catastrophe naturelle ? Nous avions évoqué cette problématique l’année passée après les inondations du mois d »août. Ce 20 mai était un dimanche soir ! Une procédure a-t-elle été mise en place, en concertation éventuelle avec la Région, pour que les habitants puissent l’activer ? Nous n’en avons pas connaissance.

10. La protection civile était débordée par les événements. C’est évidemment très compréhensible. Sans les moyens complémentaires communaux de Drogenbos, à quel moment  une réponse concrète aurait-elle été apportée ? Le lundi matin ? Et si un second orage avait éclaté pendant la nuit ? Nous n’osons y penser.

11. Quant à la gestion de l’étang de pêche communal, alimenté par les eaux du ruisseau Linkebeek, compétence strictement communale, des initiatives utiles ont-elles été prises depuis nos interpellations de l’année passée ? En effet, depuis la constatation édifiante devant tous les responsables communaux et régionaux présents à l’automne dernier de l’absurde gestion des vannes d’alimentation en cas de prévision d’orage, de nouvelles consignes ont-elles enfin été données aux agents communaux ? Nous en doutons fortement. Pour rappel, en cas de risque d’orage, l’ouvrier communal ferme les vannes d’alimentation de l’étang pour préserver prioritairement la bonne santé des poissons de l’étang. Nous avons demandé depuis l’année passée qu’en de tels cas, au contraire, le niveau d’eau de l’étang soit préventivement diminué, puis que les vannes soit ouvertes, de telle manière que l’étang serve de bassin d’orage – zone tampon en cas d’orage violent. Les circonstances climatiques du 20 mai 2012 étaient annoncées par les prévisionnistes météo. Il était possible d’agir pour diminuer en aval le niveau du cours d’eau, au moins au plus fort de la crue. Il semble bien que rien n’ait été fait pour atténuer la situation.

12. La grille en bas de la rue de Linkebeek n’a toujours pas été remplacée. La Région s’était engagée l’année passée à la remplacer par un système plus performant permettant par mécanisme de relever les déchets qui s’y accumuleraient. La grille est toujours la même, avec les effets constatés ce 20 mai  et l’impossibilité d’agir sans des moyens conséquents. Il y a moins d’un mois, le Comité de quartier vous demandait de « réactiver » les participants communaux et régionaux à la réunion qui s’était tenue en vos locaux après les inondations de l’année passée, afin d’assurer le suivi des engagements pris. Nous sommes dans l’attente de toute initiative en ce sens. Les événements climatiques ne vous ont manifestement pas attendus.

13. L’eau s’est largement infiltrée sous le trottoir parallèle au ruisseau en bas de la rue de Linkebeek, provoquant l’effondrement de pavés et la formation d’une profonde cavité. Les escaliers menant au ruisseau se sont affaissés. Toute la zone est dangereuse. La répétition des inondations depuis l’année passée fragilise grandement tous les soubassements de l’assiette de la rue de Linkebeek et des maisons qui y sont construites. Depuis l’année passée, vos services sont intervenus plusieurs fois à cause de cavités formées sous la rue et provoquant des effondrements de voirie. L’accumulation de tels événements représentent un signal et impose des réactions appropriées des instances responsables.

14. Les conséquences du débordement du ruisseau Linkebeek à cet endroit sur les communes voisines, spécialement Drogenbos, sont très graves. Les dégâts Courte rue de Linkebeek et Grand’Route y étaient à nouveau impressionnants. La vague engendrée par le bouchon formé au bas de la rue de Linkebeek aurait même atteint la rue des Trois Rois et la chaussée de Drogenbos, y causant aussi bien des soucis (inondations de caves). Le Comité de quartier n’a cessé de relayer le problème constaté à Drogenbos près de l’église Saint-Nicolas l’année passée à propos de la mauvaise évacuation du collecteur des eaux du Linkebeek vers la Senne. Ce problème qui pourrait avoir des conséquences en amont a-t-il été résolu aujourd’hui ?

15. La zone de la plaine du Steenvelt sur Uccle (appartenant au CPAS de Bruxelles, et classée zone verte au PRAS, parallèle à la Grand’Route de Drogenbos) doit selon nous faire l’objet d’un aménagement en zone inondable, moyennant réouverture partielle du lit comblé du Linkebeek sur la commune d’Uccle. Depuis l’année passée aussi, nous évoquons cette possibilité que l’IBGE étudie enfin. Il importe d’évaluer  cette possibilité rapidement, car elle pourrait contribuer à diminuer l’impact des forts orages.

Nous vous invitons à consulter le site du Comité de quartier « valleedulinkebeek.be » sur lequel nous avons rassemblé les photos les plus significatives de cette inondation.

Nous espérons qu’il vous sera possible de nous apporter rapidement quelques réponses concrètes afin que pareille situation ne se reproduise plus, dès cette année.

Copie de la présente est adressée aux communes de Linkebeek, de Drogenbos, à la Ministre E. HUYTEBROECK et à l’IBGE.

Pour le Comité de quartier « Vallée du Linkebeek »
Henri VERLAET, Président
Alain THIRION, Secrétaire
François CANART, Collaborateur

Assemblée du 2 mai 2012 : résultats

Résultats de la consultation relative au plan de mobilité présenté par le Comité de quartier :

  • Nombre d’habitants inscrits sur les listes : 131
  • Nombre de bulletins déposés dans les urnes : 131
  • Bulletins blancs : 2
  • Bulletins exprimant l’adhésion au plan présenté : 87
  • Bulletins exprimant l’opposition au plan présenté : 34
  • Bulletins exprimant l’adhésion à la borne rétractable sous le pont de chemin de fer et l’opposition au sens unique rue du Bourdon : 7
  • Bulletins exprimant l’opposition à la borne rétractable sous le pont de chemin de fer et l’adhésion au sens unique rue du Bourdon : 1

Sur base de ces résultats et compte tenu d’une action citoyenne entreprise par des habitants du Moensberg, le Comité de quartier réfléchit aux modalités d’actions les plus opportunes à entreprendre. Un document « toutes boîtes » informera les habitants dans les prochaines semaines.

Merci pour votre participation massive à la consultation organisée par le Comité de quartier.

Assemblée du 2 mai 2012

AUX HABITANTS DU QUARTIER « VALLEE DU LINKEBEEK » (Moensberg, rue de Linkebeek, rue du Bourdon, Vieux Chemin, avenue des Mûres)

Notre quartier se transforme :

  • de nouveaux habitants nous rejoindront sur la plaine du Moensberg;
  • deux nouvelles haltes RER sont en construction, au Moensberg et à Linkebeek;
  • deux parkings SNCB (170 places au total) seront aménagés à proximité;
  • 300 bambins seront accueillis dès septembre 2012 à la nouvelle école maternelle du Lycée Français, à la Roseraie chaussée d’Alsemberg.

Le trafic automobile augmente partout…

L’année dernière, le Comité de Quartier a rencontré Monsieur Cools, Echevin de la Mobilité à Uccle, pour évoquer avec lui l’impact de ces différents projets sur la mobilité dans ce quartier composé de nombreuses rues étroites. Il s’est montré ouvert au dialogue et a suggéré que le Comité de Quartier lui présente une proposition recueillant une large adhésion des habitants.

Nos principales préoccupations sont de préserver la sécurité des usagers faibles et de limiter le trafic de transit afin de maintenir une bonne qualité de vie pour tous.

Nous vous invitons à une Assemblée Générale du quartier, le mercredi 2 mai à 20h15 à La Gaumette au cours de laquelle nous vous présenterons le fruit de nos réflexions, qui concernent toutes les rues du quartier. Tous les habitants sont les bienvenus, dès l’âge de 10 ans.

Après cette présentation, un projet sera soumis à votre avis par un vote.

Nous comptons vivement sur votre participation à ce processus qui concerne chacun d’entre nous.

Si vous ne pouvez être des nôtres ce mercredi 2 mai, vous pouvez dès à présent prendre connaissance de la proposition sur la page dédiée, ainsi qu’auprès d’Henri Verlaet (31 Moensberg) ou d’Alain Thirion (39A rue de Linkebeek) qui pourront encore recevoir vos avis jusqu’au samedi 5 mai. Prière de solliciter un rendez-vous par e-mail ou par téléphone.

DERNIERE MINUTE : à l’attention des habitants du Moensberg et des maisons avec un n° impair de la rue du Bourdon : la commune vient de nous informer à propos de l’aménagement de l’égout au Moensberg (calendrier, prix,…). Toutes ces informations vous seront communiquées au cours de la soirée.

Cordialement,
Le Comité

—————————————————

AAN DE INWONERS VAN DE WOONWIJK « VALLEI VAN LINKEBEEK » (MOENSBERG, LINKEBEEKSTRAAT, HORZELSTRAAT, OUDE WEG, BRAAMBESSENLAAN)

Er zijn wijzigingen aan onze woonwijk :

  • nieuwe inwoners gaan ons vervoegen op het platteau van de Moensberg;
  • twee nieuwe haltes van de spoorlijn zijn in opbouw : Moensberg en Linkebeek;
  • twee parkings (NMBS) zullen in deze nabijheid aangelegd worden (170 plaatsen in totaal);
  • 300 kleuters zullen vanaf september 2012 opgevangen worden in de nieuwe kleuterschool « Lycée Français », aan de Roseraie, Alsembergsesteenweg.

De verkeersdrukte neemt overal toe.  Verleden jaar, heeft het wijkcomité, Dhr COOLS, schepen van Mobilitiet van UKKEL, ontmoet om samen met hem de veschillende projecten omtrent de verkeersdrukte in de wijk met smalle straten te bespreken. Dhr COOLS stond open voor het gesprek en heeft voorgesteld om hem een voorstel te doen met de wensen van de bewoners.

Onze grootste bekommernis is de veiligheid te vrijwaren van de zwakke weggebruikers en het doorgaand verkeer te beperken, ten einde een goede levenskwaliteit te bekomen voor iedereen.

Wij nodigen U graag uit voor een Wijkvergadering op woensdag 2 mei 2012 omstreeks 20u15 in « La Gaumette ».

Tijdens deze vergadering, zullen alle opmerkingen op tafel worden gelegd. Alle inwoners vanaf 10 jaar zijn van harte welkom.

Na deze voorstelling, zal U een project voorgelegd worden om over te gaan tot stemming. Wij rekenen op jullie medewerking in het belang van iedereen.

Indien U niet aanwezig kan zijn op woensdag 2 mei aanstaande, kan U vanaf heden het voorstel inkijken hier, alsook bij Dhr VERLAET Henri, Moensberg 31 of THIRION Alain, Linkebeekstraat 39A, die graag jullie opmerkingen en suggesties noteren en dit tot zaterdag 5 mei 2012. Gelieve vooraf eerst telefonisch of per mail een afspraak te maken.

LAATSTE MINUUT : ter attentie van de inwoners van Moensberg en de huizen met onpare nummers van de Horzelstraaat : de gemeente heeft ons iets laten weten over de aanpassing van de riolering werken op de Moensberg (kalender, prijs,…). Al deze inlichtingen zullen U medegedeeld worden in de loop van de avond.

Vriendelijke groenten

Logements sociaux : dernière enquête

Fin février, a eu lieu la dernière enquête relative à la construction de logements sociaux au Moensberg.

Un courrier reprennant les observations du Comité de quartier a été envoyé. Il a également été entendu par rapport aux risques d’inondations.

La commission de concertation à donné son avis lors de la séance du 7 mars :  en ce qui concerne le bloc sis à côté du n° 17 Moensberg qui passe de 7 à 6 logements, le projet final est donc de 44 logements au lieu de 110.

Vous pouvez télécharger :