Abrogation partielle du PPAS n° 46 bis

Une enquête publique à propos de l’abrogation partielle du PPAS n° 46 bis a lieu pendant ce mois de janvier 2009.

L’initiative en revient à la Commune d’Uccle qui souhaite supprimer les affectations prévues par le PPAS sur les terrains situés le long de la chaussée d’Alsemberg, jusqu’au coin de la rue de Linkebeek. Le PPAS y autorisait la construction de commerces et de logements.

Compte tenu de l’installation du terminus du tram 51 à cet endroit dans une configuration différente de celle initialement prévue par le PPAS, la commune a préféré supprimer les prescriptions existantes sur ces terrains pour permettre d’y construire un ensemble de logements sociaux pour le compte du CPAS, sans devoir déroger au PPAS.

A défaut de PPAS à cet endroit, ce sont donc le PRAS (plan régional d’affectation du sol) et le RRU (règlement régional d’urbanisme) qui sont d’application. Le PRAS situe cette zone en « zone mixte ». Cela signifie qu’elle est affectée prioritairement aux logements, ainsi qu’aux équipements d’intérêt collectif, aux bureaux et aux activités productives. Les caractéristiques urbanistiques doivent s’accorder au cadre urbain environnant.

Vous pouvez consultez la délibération du Conseil communal qui motive cette abrogation ainsi que la carte permettant de situer la zone concernée.