Le quartier

Vous trouverez sur cette page une description des rues et des espaces qui constituent la zone d’intérêt du Comité. Vous pouvez consulter une carte de notre quartier pour suivre plus facilement les explications.

Avenue des Mûres

Petite rue pavée en sens unique, elle est située sur la ligne de chemin de fer 124 Bruxelles-Nivelles et le square des Braves à Linkebeek. Elle est toute proche de la halte SNCB de Linkebeek sur cette même ligne.

Vieux chemin

Ruelle étroite très pentue, en sens unique, sans trottoir, elle longe la milite communale entre Uccle et Linkebeek. D’un côté, elle donne sur le square des Braves à Linkebeek, et à l’autre extrémité, elle est contiguë au Grootdaal, le marais du Moensberg.

Rue du Bourdon (partie haute)

bourdonnuit

Entre le cimetière de Saint-Gilles à Uccle et la commune de Linkebeek, cette rue longe la ligne de chemin de fer 124 Bruxelles-Nivelles. A proximité du square des Braves à Linkebeek, elle devient de plus en plus étroite. Les bus 43 de la STIB et 155 De Lijn l’empruntent.

Moensberg

moensberg

Cette rue comprend deux parties. Donnant sur la rue du Bourdon, le premier tronçon longe la halte SNCB Moensberg sur la ligne 26 Halle-Malines. Après un angle droit, le second tronçon, étroit et pavé, constitue une impasse prolongée par un étroit chemin qui rejoint la rue du Bourdon à proximité du square des Braves.

Grootdaal (marais du Moensberg)

fleursgrootdaal

Propriété privée, ce site classé par la Région bruxelloise consiste en une aulnaie marécageuse située en contrebas du Moensberg, le long du ruisseau Linkebeek qui marque la limite avec la commune du même nom. C’est un site « Natura 2000 ». Il n’est actuellement accessible que via une propriété privée de la rue de la Brasserie à Linkebeek.

Rue de Linkebeek

ruelinkebeek

Rue étroite et pavée, en sens unique, coincée entre le cimetière de Saint-Gilles à Uccle et le ruisseau Linkebeek qui marque la frontière avec la commune du même nom. Elle longe l’étang de pêche communal d’Uccle et donne sur la chaussée d’Alsemberg au lieu-dit « Put van Calevoet » (« Fond de Calevoet »).

Bronnendael

Nom local donné à la zone située en contrebas de la rue de Linkebeek, proche du ruisseau, entre l’étang de pêche communal et le moulin « Nieuwbauwmolen ».

Put van Calevoet (Fond de Calevoet)

La chaussée d’Alsemberg y croise le ruisseau Linkebeek, là où les communes d’Uccle, Drogenbos, Beersel et Linkebeek se touchent.

Grand’Route (Grote Baan)

Courte portion uccloise de la Grote Baan qui traverse la commune de Drogenbos. Elle enjambait le ruisseau Linkebeek avant qu’il n’ait été dévié de son cours originel dans les années ’60.

Plaine du Molensteen

Prairie humide uccloise en intérieur d’îlot, accessible par un chemin partant de la Grand’Route et bien visible depuis la rue des Trois Rois. Elle est située entre la limite communale avec Drogenbos et l’ancien lit du ruisseau Linkebeek. Propriété du CPAS de Bruxelles, occupée partiellement par l’ASBL « Les Jeunes Jardiniers », une entreprise de travail adapté, la plaine a échappé au lotissement et est reprise en zone verte.

Ruisseau Linkebeek (partie uccloise)

ruisseaulinkebeek

A sa source à Uccle, il s’appelle d’abord le Verrewinkelbeek. Il s’écoule en contrebas du Bois de Buysdelle, puis de la « Ferme Saint-Eloi » et donne vie au « Moulin rose ». Quand il atteint la commune de Linkebeek, il en prend son nom. Il reçoit les eaux du Wijnbronnenbeek (la Vallée des artistes), du Jezuitenbeek et du Koekoekbeek. De retour à Uccle, près du Vieux Chemin, il longe le Grootdaal, passe sous la ligne de chemin de fer 26 Halle-Malines, remplit l’étang de pêche communal de la rue de Linkebeek et reçoit encore les eaux des sources au Bronnendael. Le ruisseau Linkebeek atteint enfin le Nieuwbauwmolen (moulin Crockaert), bâtiment classé par la Région bruxelloise. C’est le seul moulin à eau de la Région encore en état de fonctionner occasionnellement (propriété privée). Après être passé sous la chaussée d’Alsemberg, ses eaux se jettent dans l’égout qui coule sous la Grote Baan à Drogenbos. Son lit a été comblé à Uccle dès les années soixante, juste avant de la plaine du Molensteen qu’il longeait pour finalement apporter ses eaux à un autre ruisseau ucclois, le Geleytsbeek, au lieu-dit « Keyenbempt ».