Les ambitions de la Ministre Dupuis en 2008

Extrait de l’article du journal Le Soir du 15 janvier 2008 (p.8)

Logement
Françoise Dupuis poursuit sur sa lancée

Ce n’est pas 2008 qui bousculera la secrétaire d’Etat Françoise Dupuis. Juste un petit coup de gueule – « Les 4×4, à quoi ça sert ? » – et une inquiétude – « Je ne suis pas Madame Soleil, mais 2008 sera une année un peu aventureuse, avec son cortège de négociations ».

Pour le reste, le mot d’ordre de la socialiste est le suivant : poursuivre. « J’ai la ferme intention de continuer », confirme-t-elle, un léger sourire aux lèvres. Sur tous les fronts. Logement, inévitablement. Son plan est en marche, pas question d’arrêter la locomotive.

« Ce vendredi, le parlement modifiera les ordonnances domaniales.» En clair, la Région supprime l’arrêt fédéral dans le processus permettant à un pouvoir public de céder un terrain à un autre pouvoir public afin d’y construire du logement toujours aussi public. « Cela concerne plusieurs centaines de logements ! » Répartis sur cinq terrains appartenant encore à la régie régionale.

Avec les concertations de janvier et février, Françoise Dupuis s’attend à une flopée de permis pour les mois de mars et d’avril. Aux Dames Blanches, le jury déterminera le projet d’urbanisation. Oui, il y a eu de la résistance. « Mais je suis toujours vivante. » Malgré le recours contre le projet ucclois du Moensberg. « C’est incroyable, mais je recommencerai en supprimant l’objet du litige. »

Logement toujours, 2008 sera également l’année du bilan pour les plans de rénovation dans les logements sociaux. « Près de 500 millions d’euros y ont été consacrés, je vais voir ce qu’il en est. » Quant au fonds du logement, il devrait poursuivre sur sa lancée : 800 prêts par an.

Au rayon urbanisme, Françoise Dupuis lancera une campagne axée sur les permis, à destination du grand public. En charge de la formation à la Cocof, la ministre insiste. « Le moindre centime est utilisé pour créer des formations. »

Nouveauté 2008, un terrain pour la conduite des poids lourds vient d’être déniché sur le territoire de la Région. Et l’accent sera toujours mis sur les nouveaux métiers de la construction.

■ BENOÎT MATHIEU