RER

Le Réseau Express Régional (RER) représente un des enjeux primordiaux en matière de mobilité à Bruxelles. Son objectif premier est de réduire le nombre de navetteurs qui se rendent en voiture à Bruxelles en organisant un réseau de transports en commun rapide basé sur des lignes de trains et de bus.

Il doit aussi servir les Bruxellois qui bénéficieront de nouveaux points d’arrêt et de nouvelles lignes, ce qui devrait aussi les encourager à abandonner leur automobile.

Uccle est particulièrement concerné par le RER. Celui-ci intègrera les deux lignes de chemin de fer qui traversent aujourd’hui son territoire: les lignes 26 et 124.

Ligne 26

La ligne 26 relie Halle à Vilvorde.

Ligne 124

La ligne 124 relie Bruxelles à Charleroi en passant par Braine-l’Alleud, Nivelles et Luttre. De bruxelles-Midi, les premiers arrêts sont Forest-Est, Uccle-Stalle, Uccle-Calevoet, Linkebeek.

Le projet RER prévoit la mise à 4 voies de la ligne. Mais la densité et l’urbanisation des communes de Forest et d’Uccle rendent impossible cet élargissement. Il s’arrêtera donc aux portes de la Région. Ainsi, d’importants travaux sont prévus à Linkebeek (dont la gare actuelle va disparaître, le point d’arrêt étant maintenu), les 4 voies se prolongeant envore dans Uccle jusqu’au pont de la rue des Bigarreaux, à mi-chemin entre les stations de Linkebeek et Uccle-Calevoet. Cet élargissement s’accompagnera de la création d’un nouveau point d’arrêt entre ces deux stations, afin d’assurer la correspondance avec la ligne 26 qui dispose déjà au Moensberg d’un point d’arrêt.

La SNCB a introduit une demande de permis d’urbanisme en 2007. Le Comité de quartier a précisé son point de vue dans le cadre de l’enquête publique qui s’est tenue en novembre et décembre 2007. La Commission de concertation a rendu son avis en séance du 9 janvier 2008. Vous pouvez lire la réaction du Comité de quartier sur notre blog.

La Région bruxelloise devrait délivrer le permis dans le courant de l’année 2008.